Twitter et la santé : guide de survie

Je ne suis pas très réseaux sociaux et pourtant cela fait presque 2 ans que j’ai ouvert mon compte Twitter, coachée par ma patiente et son ami @cecileccl et @InglouriousCine. Heureusement qu’ils étaient là parce que ce n’était pas vraiment intuitif… mais Twitter m’a beaucoup appris.  Et depuis à chaque fois que j’en parle avec des collègues la réaction est toujours la même : “ça a l’air intéressant mais je ne sais pas comment ça marche”. Petit guide de l’usage de Twitter pour les professionnels de santé… et pour tous ceux que la santé intéresse !

Twitter c’est quoi ?

Twitter fait parti des réseaux sociaux mais sa particularité est que les  messages ne peuvent pas dépasser 140 caractères. Pour voir des tweets, il faut soit suivre quelqu’un en s’y abonnant soit chercher un mot-clé appelé hashtag (#). Pour vous créer un compte, il suffit d’un pseudo et d’une adresse mail. Voilà un tutoriel pour faciliter vos débuts : http://www.franckconfino.net/guide-twitter-community-manager/ .

Utiliser Twitter comme outil de veille

Même si les tweets ne font que 140 caractères, ils peuvent inclure un lien vers un article complet. A vous de choisir à qui vous voulez vous abonner pour suivre les dernières nouvelles. Je m’en sers aussi bien pour connaître les dernières études que pour voir l’évolution de la politique de santé. C’est à mes yeux l’utilisation la plus facile de ces réseaux sociaux.

Participer à des chats Twitter pour réfléchir à plusieurs

Le principe d’un chat Twitter ? Réunir pendant 1 heure autour de 3 questions des participants via Twitter.

Mon préféré c’est #mededfr. Christine Maynié (@geluleMD) médecin généraliste est à  l’origine de la version française de ce chat spécialisé dans l’enseignement en santé. Il existe depuis 2 ans.

[Tweet “Chat #mededfr se déroule sur Twitter deux fois par mois à 21H00, le mardi les mois pairs et le jeudi les mois impairs”]

Elvire Bornand, sociologue qui participe à l’aventure, m’a précisé que dès le 1er chat les gens avaient bien participé et que récemment de plus en plus de paramédicaux interviennent. Pour moi ce genre de chat permet à tous, aussi bien professionnel de santé que patient, d’échanger sur des questions de fond et grâce à la modération de qualité, les trolls sont peu présents 🙂

Cela m’a permis aussi de me rendre compte que je n’étais pas toute seule à me poser des questions sur la formation que j’avais reçu et sur celle que je transmet.

Un autre chat que je regarde de temps en temps est #redpharma sur les questions liées à la pharmacie. Je trouve cela intéressant (le dernier en date était sur l’IVG après la polémique liée aux déclarations du syndicat des gynéco) même si je ne m’y sens pas légitime pour y participer.

Poser des questions à la communauté médicale et paramédicale

Une autre manière d’utiliser les mots-clés est de pouvoir poser des questions directement à la communauté des professionnels de santé. Le hashtag #DocTocToc s’adresse à la communauté médicale, le hashtag #teamIDEL correspond aux infirmiers tandis que le hashtag #teamKine concerne les kinés. Par exemple j’ai utilisé ce hashtag quand j’ai lancé un appel pour savoir qui voulait bien m’aider à corriger ma nouvelle version du Bilan Diagnostic Kiné dans le cadre du cancer du sein (merci encore 🙂 j’ai presque fini je n’attends plus qu’une correction).

Mon utilisation de Twitter dans les réseaux sociaux

Mon compte est @le_coKon. J’y vais plusieurs fois par jour en semaine, moins le WE. Le plus souvent mon tweet épinglé (celui qui reste en haut de mes tweets) correspond à mon article de la semaine. Je suis environ 1500 comptes ce qui est beaucoup mais cequi s’explique par la diversité des personnes que je suis. Par contre mes tweets concernent toujours la santé, la beauté au naturel et l’environnement, bref mes obsessions habituelles 😉

Et vous vous utilisez Twitter ?

J’espère que cet article permettra d’y voir plus clair dans ce que Twitter peut apporter. N’hésitez pas si vous avez des questions ou des informations à apporter ici… ou sur Twitter

La publication a un commentaire

Laisser un commentaire